Il Memoriale di Mauthausen, 2015 (Ralf Lechner)

 

Le camp de concentration

Virtual tour (en anglais)Virtual tour (en anglais)Le 8 août 1938, cinq mois après l’annexion de l’Autriche au Reich allemand (« l’Anschluss »), les premiers détenus du camp de concentration de Dachau arrivèrent à Mauthausen. Comme lors de la construction du camp annexe de Gusen en 1940, la présence de carrières de granit fut déterminante dans le choix de l’emplacement. Les détenus furent tout d’abord affectés à la construction du camp, puis tenus de produire des matériaux de construction pour les travaux monumentaux et prestigieux de l’Allemagne national-socialiste pour le compte de l’entreprise « Deutsche Erd- und Steinwerke GmbH » appartenant à la SS.

La fonction politique du camp, la persécution et l’incarcération permanente des opposants politiques et idéologiques – réels ou présumés – était prioritaire jusqu’en 1943. Mauthausen et Gusen étaient les seuls camps à être parfois classés comme « Camps de niveau III », ce qui signifiait que les conditions de détention étaient les plus dures de l’ensemble du système concentrationnaire national-socialiste. La mortalité y était alors l’une des plus élevées parmi les camps de concentration du Reich allemand. Comme dans tous les camps de concentration, à partir de 1942/43, les détenus furent appelés à travailler pour l’industrie de l’armement. Par la suite, de nombreux camps annexes furent construits et le nombre de détenus connut une forte croissance. Fin 1942, il y avait 14 000 détenus à Mauthausen, Gusen et dans quelques camps annexes, en mars 1945, ils étaient plus de 84 000 à Mauthausen et dans ses camps annexes.

À partir de la deuxième moitié de 1944, des milliers de détenus principalement issus des camps de concentration de l’est furent évacués vers Mauthausen. En outre, au printemps 1945, les camps annexes situés à l’est de Mauthausen ainsi que les camps de travaux forcés destinés aux Juifs hongrois furent fermés, et de véritables marches mortelles menèrent les détenus vers Mauthausen, ce qui entraîna une surpopulation des camps de Mauthausen, Gusen ainsi que des camps annexes encore existants – Ebensee, Steyr et Gunskirchen. La faim et les maladies firent augmenter la mortalité de manière brutale.

La grande majorité des déportés de Mauthausen étaient Polonais, suivis de citoyens soviétiques et de Hongrois. Par ailleurs, des groupes d’Allemands et d’Autrichiens, de Français, d’Italiens, de Yougoslaves et d’Espagnols étaient également détenus à Mauthausen. Au total, l’administration SS des camps enregistrait des hommes, des femmes et des enfants de plus de 40 nations. Des détenus juifs de Hongrie ou de Pologne furent incarcérés en masse à partir de mai 1944. Leurs chances de survie étaient les plus faibles.

Au total, entre la construction du camp en août 1938 et la libération par l’U.S. Army en mai 1945, près de 190 000 personnes furent déportées à Mauthausen. Des milliers de détenus furent tués par fusillade, par injection ou par exposition à des températures glaciales. Au moins 10 200 détenus furent tués dans les chambres à gaz du camp principal, dans le camp de Gusen, dans l’institut d’euthanasie du Schloss Hartheim ou gazés dans un véhicule spécialement aménagé qui faisait la navette entre Mauthausen et Gusen. La plupart des détenus moururent des suites de l’exploitation impitoyable de la main d’oeuvre, de mauvais traitements ainsi que de la sous-alimentation, du manque de vêtements et de l’absence de prise en charge médicale. Au total, au moins 90 000 détenus trouvèrent la mort à Mauthausen, Gusen et dans les camps annexes, dont la moitié au cours des quatre derniers mois précédant la libération.

 

Les camps annexes

Google maps avec les camps annexes (en anglais)Google maps avec les camps annexes (en anglais)La pénurie de main d’oeuvre dans le Reich allemand et l’intensification simultanée de la production d’armement entraînèrent l’emploi d’un nombre toujours croissant de détenus pour l’industrie de guerre. Les premiers camps annexes en 1941 servaient encore les buts de la SS, mais à partir de la construction de Steyr-Münichholz pour la Steyr-Daimler-Puch AG en1942, environ 40 camps annexes furent créés pour répondre aux besoins de l’industrie de l’armement.

En mars 1945, 65 000 des plus de 84 000 détenus retenus dans le système concentrationnaire de Mauthausen se trouvaient dans les camps annexes. Les détenus étaient obligés d’accomplir des travaux forcés auprès d’entreprises de construction pour l’installation de sites de production ou directement pour la production, essentiellement pour le compte de la Steyr-Daimler-Puch AG, les Reichswerke Hermann Göring ainsi que pour les entreprises construisant des avions (Heinkel-Werke et Messerschmitt).

À partir de fin 1943, les détenus furent essentiellement affectés à la construction de sites de production souterrains, à l’abri des attaques aériennes. À cette fin, le camp de Gusen et d’autres camps furent agrandis et les camps annexes Ebensee et Melk virent le jour. La construction de ces sites souterrains fut entreprise sans égard pour la santé et la vie des détenus et fit un nombre de victimes particulièrement élevé.

Le camp principal de Mauthausen exerça ainsi dans la seconde moitié de la guerre la fonction d’une centrale administrative où les détenus étaient répartis dans les camps annexes. Pendant la même période, les détenus malades ou inaptes au travail étaient renvoyés des camps annexes vers Mauthausen pour y mourir. Des expositions peuvent aujourd’hui être visitées sur les lieux des camps annexes Gusen, Ebensee, Melk et Steyr.

 

Le mémorial

The Memorial Park at the Mauthausen Memorial, 2008 (Ralf Lechner)The Memorial Park at the Mauthausen Memorial, 2008 (Foto: Ralf Lechner)Bien qu’une partie relativement importante du patrimoine bâti original du camp de concentration ait été conservée à Mauthausen, l’aspect actuel du mémorial diffère de manière importante du camp libéré le 5 mai 1945. Le camp fut tout d’abord administré par l’armée américaine, puis, à partir de l’été 1945, utilisé pendant plusieurs mois par l’armée soviétique pour l’hébergement des soldats. Le 20 juin 1947, la force d’occupation soviétique remit à la République d’Autriche l’ancien camp de concentration de Mauthausen avec l’obligation de construire un mémorial. Au cours de la transformation en mémorial, la plupart des baraques des détenus, les baraques SS encore existantes et les installations de la carrière furent démontées. Au printemps 1949 le mémorial dénommé « Monument public de Mauthausen » (« Öffentliches Denkmal Mauthausen ») fut inauguré.

À l’automne 1949, la France dévoila le premier monument national dans la zone des anciennes baraques de l’administration SS. Par la suite, de nombreuses autres nations et groupes de victimes créèrent d’autres monuments.

Au début des années 1960, un cimetière fut aménagé à l’intérieur du mémorial du camp de concentration de Mauthausen, où les dépouilles des victimes du camp furent ensuite transférées depuis les « cimetières américains » de Mauthausen et Gusen ainsi que des fosses communes aménagées par les SS. Plus de 14 000 victimes sont inhumées dans la partie du camp II et dans la zone des baraques des détenus 16 à 19.

L’ancienne « infirmerie » (« Reviergebäude ») sert de musée depuis 1970 après avoir été adaptée à cet effet. Depuis mai 2013, ce lieu abrite les deux expositions permanentes « Le camp de concentration de Mauthausen 1938–1945 » et « Le lieu du crime Mauthausen – un relevé d’empreintes ». Dans l’Espace des Noms dont la création est également récente, sont inscrits les 81 000 noms des morts identifiés du camp de concentration Mauthausen et de ses camps annexes.

Plan d’accès

Mémorial de Mauthausen 

Heures d’ouverture, tarifs, réservation et informations complémentaires sur le site  www.mauthausen-memorial.org (en anglais).

Pédagogie, librairie, administration locale:
KZ-Gedenkstätte Mauthausen / Mauthausen Memorial
Erinnerungsstraße 1
A–4310 Mauthausen
Tél.: +43-7238-2269-0
Fax: +43-7238-2269-40
E-Mail: office@mauthausen-memorial.org

Direction, archives scientifiques, archives photographiques, bibliothèque:
KZ-Gedenkstätte Mauthausen / Mauthausen Memorial
Minoritenplatz 9
A-1014 Vienne
Tél.: +43-1-53126-3039
Fax: +43-1-53126-3386
E-Mail: office@mauthausen-memorial.org
Renseignements archives sur le site: inquiries@mauthausen-memorial.org

Mémorial de Gusen

Georgestraße 6
A–4222 Langenstein
E-Mail: office@mauthausen-memorial.org
www.gusen-memorial.at